Image Image Image 01 Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Kiné - Massage - Ostéo Cellu M6 - Coaching

Haut de la page

Haut

B. BERNARD – P. KIEFFER – F. EURAN – C. THOREZ – K. MERLAND

CENTRE DE KINÉ MONTPELLIER


Kinésithérapie – Rééducation Fonctionnelle – Kiné du Sport
Massages de Bien-être et Relaxants
Cellu M6 de LPG Lipomassage Anticellulite et Endermolift Anti-rides Anti-âge
Remise en Forme – Coaching Sportif et Minceur – Coach Personnel
Ostéopathie avec Arnaud ADRIAN – Médecine Traditionnelle Chinoise

La Présentation du Qi Gong

Présentation des bases du Qi Gong pour pouvoir le pratiquer et pour faire circuler vos énergies corporelles.
Le Qi Gong est un enchainement de mouvements et de postures.

Qi : énergie, souffle
Gong : entraînement jusqu’à un stade de virtuosité
Qi Gong : maîtrise du Qi

Qi Gong est une reconstitution d’un ensemble de pratiques diverses très anciennes.
Le Qi Gong médical comprend des pratiques physiques issues des arts martiaux  avec des gestes de Shaoling et des pratiques mentales provenant du taoïsme. Des pratiques beaucoup plus anciennes (chamaniques, liées à l’intention, ésotérisme) ont donné naissance à ce dernier.

3 aspects définissent le Qi Gong

 

 

L’aspect corporel

Il faut réguler par des postures et des mouvements
En Qi Gong toutes les postures sont possibles.

La position allongée :
La plus classique : La position allongée sur le dos, les bras le long du corps avec les mains l’une au dessus de l’autre sur l’abdomen (mains regardant le ciel). Les jambes sont allongées.
La deuxième position : Couchée sur le côté, généralement sur côté droit.

La position assise :
Position assise sur une chaise. C’est la  règle des angles droits, tout doit être en angle à 90°: les hanches , les pieds, les genoux. Les mains seront sur les cuisses ou sur les genoux. Les pieds doivent être posés à plat.
Position assise sur un coussin, les jambes plus ou moins croisées, en tailleur ou « assis en position de lotus ». Les mains sont dans différentes positions.

Debout en marchant :
Debout, avec une marche lente qui est faite pour certaines pratiques. Il y a un mouvement conscient du pas.

 

 

L’aspect respiratoire

Il n’y a pas de Qi Gong sans respiration.
Il existe plusieurs formes de respiration.

La respiration naturelle :
Par le nez, sans pose, sans forcer, sans penser à l’expiration ni l’inspiration.

La respiration abdominale :
Quand on inspire, le diaphragme descend, et en expirant le diaphragme remonte.
Il existe deux façons inversées de respiration abdominale: En sortant le ventre pour l’inspiration et en rentrant le ventre pour l’expiration ou inversément en sortant le ventre pour l’expiration et en rentrant le ventre pour l’inspiration.

La respiration avec des pauses à plein ou à vide :
Beaucoup pratiquée dans les yoga indiens de « rétention ». C’est une manière de faire des rétentions.

La respiration uniquement avec le nez ou seulement avec la bouche, ou les deux à la fois :
L’expiration avec la bouche fait sortir le Qi.

La Respiration avec des sons :
C’est l’amplification de la respiration en contractant le larynx et en prononçant à haute voix ou mentalement le son.

La Respiration par les voûtes plantaires (au niveau du point d’acupuncture 1 Rein) :
On respire avec les poumons, mais en se concentrant sur la voûte plantaire. On capte le Qi de la terre.

La respiration véritable :
C’est la respiration authentique.

La Respiration très prolongée :
Le mouvement respiratoire peut prendre un temps de plus en plus long. On a un ralentissement de tous les métabolismes.

La Respiration de tout le corps :
Le pratiquant associe les pratiques internes de visualisation et les pratiques externes par la respiration.On obtient l’ouverture / fermeture des pores.

 

 

L’aspect mental

C’est le Contrôle de l’Intention.
Il faut une régularisation et une harmonisation de la pensée et de l’esprit. Il est difficile de mobiliser le Qi si l’esprit n’est pas calme.
Il existe des méthodes qui permettent de le faire : Il faut pouvoir concentrer l’attention sur un point. On ne peut pas se concentrer tant que l’on n’a pas identifié la pensée. Il faut donc concentrer son attention sur un objet (ex: une bougie ou sur un point du corps…). Cette méthode couramment utilisée est liée à la respiration.Elle consiste à combiner la respiration sur le souffle.

 

 

Les principes généraux du Qi Gong

Relaxation et tranquillité naturelle, pacification :
Il ne faut pas de tension musculaire, surveiller sa posture et on laisse les préoccupations.

Union indissociable entre les activités :
Il y a des pratiques dynamiques (daoyin) et des pratiques statiques (neitan). L’objectif est de mettre du mouvement dans la tranquillité et être capable de mettre en circulation les souffles comme  si on était dans une activité physique.

Vide en haut plein en bas :
La tête, les épaules, la poitrine peuvent donner un impression de vacuité, de légèreté alors que le bas du corps est dense.
L’ensemble des énergies et de la conscience doit descendre dans le Dan Tian (l’ombilic) .

Interaction entre le QI et l’intention :
L’intention est de nature psychique, et le Qi est de nature physiologique. Ils interagissent l’un sur l’autre.Il est plus facile d’émettre le Qi à l’expiration qu’à l’inspiration. On utilise la respiration au début pour mieux contrôler son intention. On utilise l’intention pour la régulation du souffle.

Modération de l’entraînement en durée comme en intensité :
Il ne faut pas sauter d’étapes, il faut respecter une progression dans l’entraînement. La progression est très étudiée dans les pratiques

Combinaison de l’entraînement du Qi :
Il faut pratiquer pour diriger et concentrer le Qi dans le Dan Tian. C’est cette alternance « concentration et mise en mouvement » qui permet de progresser dans la pratique.

Il faut progresser sans se précipiter :
La précipitation peut entraîner des problèmes de santé.

 

 

Le Temps et l’Espace

Quand on débute cela n’a pas d’importance, après on devient plus sensible à certains critères.

Le Temps :
Il existe des moments de la journée où l’on pratique tel ou tel exercice.
Il est bien de pratiquer des mises en mouvement dynamique, chez les patients qui sont en vide de Yang entre 23h et 11h (le matin généralement). Les périodes de type Yin vont se pratiquer entre 11h du matin et 23h.
Il vaut mieux travailler tôt le matin pour les exercices dynamiques et le soir pour des formes plus statiques.

La direction :
L’Est est le bois (Yang)
Le Sud est le feu (Yang)
L’Ouest est le métal (Yin)
Le Nord est l’eau (Yin)
En vide de Yang, il vaut mieux faire face à l’Est et en vide de Yin il faut être face à l’Ouest.

 

 

Précautions et considérations générales sur la pratique :

Il faut pratiquer le Qi Gong dans un lieu adapté « sain », ni froid, ni humide, ni venté.
Il ne faut pas attraper froid durant les pratiques.
Les vêtements portés doivent être confortables, amples et assez chauds.
Si on pratique dans la nature, les endroits doivent être protégés avec un tapis, pour isoler car la terre peut absorber beaucoup de Qi.
L’alimentation: Les protéines animales doivent être prises avec modération. Il faut éviter de pratiquer après avoir beaucoup mangé, bu beaucoup d’alcool, fumé, pris des excitants (piment, échalote, ail, oignons).
La concentration interne doit être pratiquée à l’intérieur.